Navigation – Plan du site

I | 2004
Dossier : L’espace euro-maghrébin

L' Année du Maghreb, réalisée par l’Institut de Recherches et d’Études sur le Monde Arabe et Musulman (IREMAM), succède à l’Annuaire de l’Afrique du Nord publié aux Éditions du CNRS depuis 1962. Ce changement ne signifie pas une rupture avec l’ancienne formule, mais tient compte des mutations politiques et sociales à l’œuvre dans la région et de l’évolution du vocabulaire. Aujourd’hui, « Maghreb » est le terme le plus couramment utilisé dans la sphère francophone pour désigner les cinq États de la zone couverte par cette publication (Mauritanie, Maroc, Algérie, Tunisie et Libye).
L’Année du Maghreb
a pour vocation première d’analyser l’actualité maghrébine durant une année de référence, ici 2004. On y trouve les rubriques classiques par pays, comprenant les chroniques politiques et leurs annexes, un ou plusieurs « Gros plans » et des « Notes » sur des débats d’actualité. Cette approche nationale est complétée par des rubriques thématiques et transversales traitant de questions culturelles, économiques et juridiques communes aux cinq pays.
Dans sa première partie, moins soumise aux contraintes chronologiques, L’Année du Maghreb accueille un dossier thématique qui porte cette année sur l’espace euro-maghrébin. Privilégiant le facteur humain, ce dossier, coordonné par Jean-Robert Henry s’intéresse aux politiques mises en œuvre pour tenter d’organiser la Méditerranée occidentale autour d’un destin commun.
Attentive à la production scientifique maghrébine ou sur le Maghreb, L’Année du Maghreb accueille enfin des « états des travaux » qui, cette année, portent sur l’historiographie de la guerre d’Algérie.

Éric Gobe,
rédacteur en chef