Navigation – Plan du site
Avant-propos

Avant-propos

Éric Gobe
p. 1-2

Texte intégral

1La justice, même si elle n’est pas le noyau dur du politique, joue en Afrique du Nord, comme sous d’autres cieux, un rôle considérable, non seulement dans l’expression de la volonté politique et la régulation des comportements par les normes du droit et leur interprétation par les juges, mais aussi dans l’affirmation des valeurs culturelles et éthiques de la société. En tant qu’institution humaine elle n’échappe pas aux contraintes et pressions émanant de la société et de l’État : l’institution judiciaire est intensément mise à contribution pour assurer la pérennité et la reproduction des régimes autoritaires. Dans ce contexte, les professionnels de la justice sont des acteurs clés du dispositif de répression et de contrôle social mis en place par les gouvernants. Mais ils sont également bien placés pour relayer les attentes de la société civile. Ils sont donc soumis à de fortes tensions. C’est au décryptage de ces tensions que s’attache le dossier coordonné par Yadh Ben Achour et Éric Gobe.

2Le lecteur trouvera dans la deuxième partie de L’Année du Maghreb les chroniques annuelles qui décrivent systématiquement la vie politique des cinq pays, complétées par divers « Gros Plans », « Notes » et « Points de vue » focalisés sur un point particulier de l’actualité nationale.

3La troisième partie de l’ouvrage réunit les études thématiques. Dans la rubrique « Droit et société », Jean Zagagniaris s’intéresse, en utilisant les outils conceptuels de Jürgen Habermas et John Rawls, aux usages des normes juridiques et à la conceptualisation des principes de justice au Maroc. De son côté, Delphine Perrin, à travers l’analyse comparée des codes de la nationalité, se focalise sur la transmission du lien national au Maghreb. Dans le chapitre « Économies du Maghreb », Lahcen Achy analyse le faible développement du commerce intra-régional entre les pays d’Afrique du Nord et montre combien les différents projets d’intégration régionale ont besoin aujourd’hui d’être crédibilisés. Les deux articles concernant les relations internationales abordent respectivement la question du Sahara occidental (Aomar Baghzouz) et celle de l’externalisation au Maroc, par le biais du HCR, de la politique européenne de l’asile (Jérôme Valluy). Quant à la rubrique « Migrations », elle réunit sous la houlette de Kamel Chachoua deux contributions qui traitent des deux bouts de la chaîne migratoire : la première, porte sur les jeunes étudiants algériens ayant un projet migratoire (Richard Couëdel), tandis que la seconde s’intéresse au vieillissement des immigrés en France (Sylvie Emsellem). Le dernier chapitre accueille trois contributions de François Burgat, Pascal Ménoret et François Gèze (en collaboration avec François Burgat). Rédigées à la demande de la Commission des affaires étrangères du Parlement européen, ces trois articles s’emploient à recenser les défis que doivent surmonter les politiques de l’UE vis-à-vis des « attentes politiques arabes » et, plus particulièrement, à l’égard des élites nouvelles.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Éric Gobe, « Avant-propos », L’Année du Maghreb, III | 2007, 1-2.

Référence électronique

Éric Gobe, « Avant-propos », L’Année du Maghreb [En ligne], III | 2007, mis en ligne le 08 juillet 2010, consulté le 26 juin 2017. URL : http://anneemaghreb.revues.org/345 ; DOI : 10.4000/anneemaghreb.345

Haut de page

Auteur

Éric Gobe

Rédacteur en chef de L’Année du Maghreb

Articles du même auteur

Haut de page