Navigation – Plan du site

Devenez lecteur de L'Année du Maghreb

Depuis janvier 2013, L'Année du Maghreb est présente en ligne, dans le cadre du programme OpenEdition Freemium qui permet la prise de connaissance immédiate, et dans leur intégralité, des textes les plus récemment publiés. Ouverte à des contributions en français, en arabe ou en anglais, elle entend participer à l'animation et à la consolidation d'un réseau international de chercheurs en sciences sociales travaillant sur le Maghreb contemporain.
 
En vous inscrivant parmi ses lecteurs, vous contribuerez à constituer ce réseau. Vous serez tenu-e informé-e en temps réel des appels à contributions de la revue et de ses dernières parutions.
 
 
Les données inscrites dans ce formulaire sont strictement confidentielles et à usage exclusif du comité éditorial de L'Année du Maghreb. Elles ne seront jamais communiquées à des tiers. Vous disposez à tout moment d'un droit d'accès à vos données, de modification ou de suppression de celles-ci sur simple courrier adressé à lannee.dumaghreb@gmail.com
Les membres du comité éditorial et moi-même vous remercions par avance de votre intérêt et de votre participation.
 
Frédéric Abécassis
Rédacteur en chef

Dernier numéro en ligne
11 | 2014
Dossier : Routes migratoires africaines et dynamiques religieuses

Quels enjeux sociaux ?

Quelles articulations observe-t-on entre les parcours migratoires d’individus, les pratiques et les institutions religieuses qui jalonnent ces itinéraires ? Comment les pratiques religieuses des migrants africains se réajustent-elles en situation de migration dans le nord de l’Afrique, et comment les instances confessionnelles s’organisent-elles pour les accompagner ?

Ce dossier de L’Année du Maghreb tente de répondre à ces questions. Il est conçu à partir de travaux de terrain allant du Sénégal au Liban en passant par le Maroc, la Tunisie, l’Égypte, le Soudan, et le Burkina Faso. Réalisés par des chercheurs de diverses disciplines, ils montrent que ces changements ne se situent pas seulement au niveau de la pratique religieuse, mais aussi – et c’est l’angle original des articles présentés – qu’ils participent à la redéfinition de certaines institutions, des représentations de soi et du monde environnant. Des étudiants africains d’Al-Azhar aux migrants chrétiens accueillis par l’Église évangélique au Maroc, les analyses témoignent que la religion représente souvent une ressource lors de la migration ; mais aussi que la migration africaine questionne les institutions religieuses à travers l’ensemble de l’Afrique méditerranéenne. Les migrants africains, chrétiens ou musulmans, étudiants, aventuriers, travailleurs, pèlerins ou commerçants sont aujourd’hui les nouvelles figures d’altérité avec lesquelles les sociétés au nord du continent doivent composer. Cette présence migratoire, inédite par son ampleur, invite des sociétés qui se sont construites sur un discours nationaliste valorisant l’homogénéité à prendre acte d’un possible pluralisme religieux.

Second volume de l’année 2014, le numéro 11 de L’Année du Maghreb intègre aussi les chroniques politiques détaillées de l’année2013 dans les cinq États composant le Grand Maghreb. Parmiles premières tentatives d’écrire l’histoire en train de se faire, ceschroniques constituent un outil indispensable à la compréhensiondes enjeux d’une actualité brûlante.

Actualités

Lectures

Actualités de l'IREMAM

Carnets de l'Iremam

Calenda | Afrique du Nord